Je me présente, je m’appelle Loriane Carron, j’ai grandi en Valais.

Avant même de faire ma formation d’éducatrice sociale HES, je rêvais de travailler un jour auprès de personnes atteintes de troubles du spectre de l’autisme. Mon rêve s’est réalisé en 2010, quand, à la fin de ma première année de spécialisation universitaire dans le domaine de l’autisme, j’ai pu créer un groupe de vie pour jeunes adultes atteints d’autisme, de déficience intellectuelle et de comportements-défis dans une grande institution vaudoise.

J’y ai travaillé pendant 2 ans et demi, puis j’ai continué mon parcours professionnel dans une école spécialisée vaudoise, le temps d’étoffer un projet que j’avais à coeur. En 2017, mon dessein s’est concrétisé sous la forme d’une association.

Aujourd’hui, l’association Eliézer est reconnue d’utilité publique. Elle accompagne des adolescents et adultes atteints de troubles du spectre de l’autisme sur l’ensemble du Valais romand… et dans le Chablais Vaudois.